Profitez en vite !

distributeur dejections canines

Un produit

dejections canines

Informations

Vous avez un PROJET ?
Pour plus d'informations,
contactez le SERVICE CLIENTS au :
04 67 82 55 26

Les déjections canines dans les grandes villes de France

  • PARIS :

La pollution canine représente une des sources majeures de mécontentement des piétons parisiens : 70 % d'entre eux la considèrent comme la première cause de malpropreté. À Paris, 150 000 chiens environ produisent seize tonnes de déjections par jour.

  • LYON :

Le nettoiement des déjections canines dans le Grand Lyon mobilise 10 motos spécialisées, qu’il s’agit là de 40 tonnes de déjections enlevées, de 110 000 km nettoyés et d’un coût de 590 000 euros par an.

  • NANTES :

6 000 tonnes annuelles de déjections sont retirées des canisites (77 sur l'agglomération de Nantes) et de la voirie.

  • TOULOUSE :

Partant du constat qu’à Toulouse quelques 53 000 chiens produisaient 5 tonnes de déjections par jour, la Mairie a opté pour une campagne de sensibilisation forte, sur le thème « Toulouse plus propre, à nous tous de le décider », pour susciter un changement des comportements.

  • NIORT :

La Ville de Niort compte près de 8500 chiens de compagnie. Cette population animale importante entraîne des nuisances en ville notamment 250 tonnes de déjections produites par an.

Nous travaillons très régulièrement avec de grandes villes et savons les conseiller sur les stratégies de distributions de sachets de déjection canine. Si vous êtes un élu, nous saurons vous conseiller et accompagner votre stratégie de propreté et d'hygiène urbaine. Contactez nous pour nous demander conseil.

 

Les déjections canines posent de véritables problèmes :

  • de propreté urbaine et d'environnement :

dégradation du cadre de vie, souillures des espaces publics, des aires de jeux pour enfants...

  • d'hygiène :

prolifération des microbes

  • de sécurité :

risque de chute pour les personnes non-voyantes, les personnes âgées, les personnes handicapées, les enfants...

  • de finance :

charge financière importante pour assurer le nettoiement des sites souillés (c'est-à-dire un coût pour chacun d'entre nous)

  • de relationnel :

entre les possesseurs et les non possesseurs de chien.

Les sachets de ramasse déjections canines sont la solution :

Face à cette problématique lié à la multiplication des chiens et leurs déjections dans notre société, les collectivités se doivent d'être actives, ce sont les administrés eux-mêmes qui le demandent. Chacun avec ses budgets, le traitement actif sera déployé grâce à la combinaison de plusieurs actions de façon conjointe : l'information, la distribution de ramasse crottes et sachets de ramasse déjections canines, la répression.

L'information peut être donnée par voie de presse, par des campagnes d'affichages dynamiques, par des cours gratuits d'éducation canine dispensés par un club local, par des journées thématiques, par des programmes appropriés. Il s'agit de sensibiliser le plus large public possible à cet acte citoyen qui consiste à ramasser les déjections canines de son chien lors de toutes les promenades de celui-ci.

La distribution gratuite du matériel nécessaire et sachets de ramasse déjection canine est généralement organisée en deux pôles :

  • distribution intérieure :

Présentoirs en libre service chez des prescripteurs (vétérinaires, toiletteurs, commercants...) et dans les lieux municipaux à public (office du tourisme, accueil mairie, local services techniques, kiosque urbain...)

  • distribution extérieure :

Les distributeurs de sachets de ramasse déjections canines, les totems et les ensembles complets (distributeur + récepteur) qui permettent d'alimenter les propriétaires de chiens en sachets de ramasse déjections canines à toute heure du jour et de la nuit. Le but est clairement de prévenir la population qu'un effort majeur collectif est réalisé grâce à l'implantation de plusieurs systèmes de distribution urbain de ramasse déjections canines.
La répression, grâce à l'arsenal législatif municipal et les pouvoirs du maire, 1er magistrat de la commune, n'est que la dernière action à mener, bien après toutes les autres. Il est pourtant nécessaire de secouer la baguette du porte-monnaie pour finir d'inculquer les règles de bases aux récalcitrants qui ne veulent pas utiliser leurs sachets de ramasse déjection canine.
Le montant des amendes va de 11 à plusieurs centaines d'euros pour une déjection de son chien non ramassée sur la voie publique.

Contactez nous pour nous demander conseil.